Quoi ? : Exposition d’art contemporain
Où ? : MaMo, 280 Boulevard Michelet, 13008 Marseille
Quand ? : Mar > Dim, 11h00-18h00 / Du 2 juillet au 1er octobre
Combien ? : Entrée gratuite
Transport ? : M2 arrêt Rond-point du Prado / Bus 21, 22, 22S arrêt Le Corbusier
Des Questions ? : 01 42 46 00 09

Un lien ? : Cliquez-ici

Cette année le MAMO, centre d’art de la Cité Radieuse, invite Jean-Claude Raynaud avec une exposition qui se fond dans l’architecture de la terrasse et du gymnase de ce haut lieu du patrimoine marseillais qu’est Le Corbusier.

Après Xavier Veilhan, Daniel Buren, Dan Graham et Felice Varini, c’est au tour de Jean-Pierre Raynaud de se « mesurer » au MaMo de Marseille.

A travers l’exposition « Ici », le cinquième invité du Centre d’art livre son point de vue singulier sur la Cité Radieuse dans laquelle le MaMo est abrité (Le Corbusier, Marseille), notamment son toit-terrasse classé et son gymnase devenu centre d’art par la volonté d’Ora Ito. Parti à la rencontre de l’architecture hors du commun du lieu, l’artiste précise lui-même qu’il ne se confronte pas à cet espace imposant mais l’occupe à sa manière, tout en respectant les contraintes spécifiques à ce patrimoine.
Ainsi, Jean-Pierre Raynaud a voulu un seul geste, une seule œuvre : une flèche monumentale de 15 mètres posée à l’horizontale sur la terrasse en direction du gymnase.
En outre, le gymnase présentera une sélection rétrospective effectuée par l’artiste avec entre autres des autoportraits, 90 containers renfermant les débris de la maison et la projection de La Maison de Jean-Pierre Raynaud, un film de Michelle Porte (31 min, 1993).

Voici comment il conçoit son intervention, inspirée de sa recherche formelle entamée avec No Limit en Belgique :

« Je fais une exposition pour les oiseaux, pas pour les gens. Cette terrasse en altitude m’évoque un porte avion, une piste d’atterrissage pour soucoupes volantes, je veux la voir du dessus. La flèche noire comme une ombre pointera sur le gymnase qui renferme mon trésor, une série de pièces historiques importantes dans mon parcours. Cette flèche dit « c’est ici », l’événement est là, mais elle dit aussi « C’est moi ». Il s’agit de vanité au bon sens du terme. D’ambition et non de prétention. Je pose un signe sur cette architecture pour la confronter à mon échelle personnelle ».

 

 

Commissaire d’exposition : Caroline Smulders

Mécène principal : Maison Longchamp

crédit photo expo : We are content

crédit photo flèche : Cédric Alliot

Sources:  MAMO

(C.E)